standard/deluxe

Vlado Alonso, Tilo Steireif, Adrien Cater, Federica Martini, Francisco Meirino, Élise Gagnebin-de Bons, Nicolas Savary, Matthias Bruggmann & Virginie Otth

adresse & accès

association

Afin de reçevoir les informations sur nos évènements par e-mail, inscrivez-vous à notre mailing liste:



standard/deluxe sur facebook

Los Tres Putos & Tilo Steireif: Performance musicale et dogmatique & dessins aux feutres

Los Tres Putos & Tilo Steireif

Performance musicale et dogmatique & dessins aux feutres

Samedi 3 Juin 2006, à 19h

los tres putos: performance musicale et dogmatique.
tilo steireif: dessins aux feutres
informations et extraits musicaux sur www.phroq.com/3putos.

« LE LANGAGE ARTISTIQUE COMME CIBLE, COMME ARME » Tilo Steireif expose ses dessins, propose une installation et convoque pour une performance un groupe de Hardrock pour un duel en public. Le groupe Los Tres Putos est en soi un concept du fait que les trois musiciens appliquent plus d’une dizaine de dogmes. Tilo Steireif tire à la carabine en direction du groupe en plein concert. Ce dernier est placé dans une installation qui fait allusion au Luna Park. Elle est constituée d’une cible circulaire en plâtre et fleurs en plastique, d’une table basse et d’un verre à bière et de 6 boîtes cibles en bois qui cachent des cannettes de bière. Le public est composé d’amateurs de musique Hard. Les coups de fusils partent pour toucher les cibles placées derrières les musiciens. Il n’y a pas de séparation entre la scène et le public, ni entre eux et l’artiste. La réaction du public suit lorsqu’une cible est touchée reléguant la performance musicale au second plan. Ce va et vient de l’attention du public instaure un effet de malaise dans la réception de la production artistique. En 1987, Hal Foster pour un catalogue du centre George Pompidou nommé « L’Epoque, la mode, la morale et la passion » à propos d’une nouvelle génération d’artistes (Sherry Levine, Martha Rosler, Barbara Kruger ou encore Allan MC Collum) : « Chacun traite l’espace public, la représentation sociale ou le langage artistique dans lequel il/elle intervient, à la fois comme cible et comme arme ». Vingt ans plus tard, ces travaux sont muséifiés, nous paraissent hégémoniques dans la forme et ont été absorbés par l’économie marchande. Tilo Steireif crée une série d’allégories qui font allusion à la critique institutionnelle sous forme de dessins, d’installations et de performances. Elles sont vraisemblablement moins efficaces et d’une autre échelle, plus précaires et disséminées. Mais en étant multiformes et en évitant toute édification, elles peuvent s’infiltrer partout.

Samedi 3 Juin 2006, à 19h:

avec le soutien de:

Ernst Göhner Stiftung

 

Ville de Lausanne

 

Avec le soutien de la Loterie Romande

 

Pro Helvetia

 

Migros Culture Percentage

 

Canton de Vaud