standard/deluxe

Nicolas Savary, Élise Gagnebin-de Bons, Vlado Alonso, Federica Martini, Adrien Cater, Francisco Meirino, Tilo Steireif, Virginie Otth & Matthias Bruggmann

adresse & accès

association

Afin de reçevoir les informations sur nos évènements par e-mail, inscrivez-vous à notre mailing liste:



standard/deluxe sur facebook

Haus am Gern: HIBK (Had I But Known)

Haus am Gern

HIBK (Had I But Known)

Vernissage & performance le vendredi 19 février 2010 dès 18h

Haus am Gern (Rudolf Steiner & Barbara Meyer Cesta)
HIBK (Had I But Known) – Installation & performance

Du samedi 20 février au dimanche 7 mars 2010
Ouvert le lundi & mardi, 9h - 11h / 14h - 16h, et sur rendez-vous au 078 846 77 22

Vernissage & performance
le vendredi 19 février 2010 dès 18h

www.hausamgern.ch

Avec le soutien de la Fondation Oertl

HIBK pour "Had I But Known"

Haus am Gern présente pour la troisième fois l'installation "Had I But Known". Tiré de la littérature romantique anglaise du XIX siècle, "Had I But Known" (si j'avais su, …) est une formule qui permettrait à l'écrivain de dérouler avec efficacité sa production littéraire. Lorsque le héros prononce " ah si j'avais su, …", l'auteur peut utiliser la technique du feedback ou encore improviser une nouvelle destinée à son protagoniste. "Had I But Known"est aussi une expression quotidienne qui sert à justifier un mauvais choix, une manœuvre malheureuse, ...

L'installation met bout à bout deux poêles reliés par un système de tuyaux de cheminée. Ceci crée comme un dessin en volume qui souligne l'espace d'exposition. Lors du vernissage les deux foyers seront allumés simultanément. La fumée fera son chemin dans le labyrinthe de tuyaux, jusqu'au moment où ne trouvant aucune sortie, elle envahira l'espace d'exposition dans un mouvement improbable, le feu des deux poêles s'étouffant jusqu'à l'extinction.

L'oeuvre produit un effet d'expérience de laboratoire auquel le public est invité lors du vernissage. L'installation finira par disparaître sous les effets de la fumée qui remplira l'espace.

Des images prolongeront l'installation. Elles peuvent être qualifiées de "pauvres" – parfois tirées de l'actualité – et sont manipulées dans un jeu pseudo-magique qui évoque l'intention souvent vaine des artistes de vouloir transformer les choses, d'agir sur leur environnement physique ou mental. Haus am Gern utilise en règle générale des moyens de communication visuels usuels et se refusent à toute abstraction artistique afin d'offrir un espace de réflexion autant sur soi-même, sur la condition de l'artiste et de sa production que sur le monde extérieur, lorsqu'il s'agit de cibler une actualité médiatique.

Haus am Gern est une entreprise artistique qui agit en se basant avant tout sur le contexte. Leurs actions cherchent l'apparition spontanée d'un discours, d'une polémique, d'un commentaire de la part du public et des médias.

Vernissage & performance le vendredi 19 février 2010 dès 18h:

avec le soutien de:

Ernst Göhner Stiftung

 

Ville de Lausanne

 

Avec le soutien de la Loterie Romande

 

Pro Helvetia

 

Migros Culture Percentage

 

Canton de Vaud