standard/deluxe

Isabelle Schiper, Miguel Menezes, Jean-Rodolphe Petter, Nicolas Savary, Corine Cretton, Julie Lang, Cécile Monnier, Adrien Cater, Virginie Otth & Matthias Bruggmann

adresse & accès

association

Afin de reçevoir les informations sur nos évènements par e-mail, inscrivez-vous à notre mailing liste:



s/d sur facebook

s/d sur instagram

Programme 2020

18 Janvier:
Fête d’ouverture

7 Février:
Bruno Aeberli

13 Juin:
Nicolas Fournier

Programme post-déconfinement à venir…

17 Avril:
Adrian Fernandez Garcia

15 Mai:
Anaïs Defago & Martin Jakob

12 Juin:
Tom Bluhm

11 Septembre:
Sabine Zaalene

9 Octobre:
Omar Mismar & Melissa Ghazale

20 Novembre:
Gabriela Löffel

Mickaël Lianza: Récit #1384 Gris

Mickaël Lianza

Récit #1384 Gris

Vernissage le vendredi 28 novembre 2014 à 18:30

Récit #1384 Gris nous invite à entrer dans une zone intemporelle dans laquelle s’inventent des espaces mentaux, des objets dont la dimension et la matière semblent imaginaires. Des suppositions de lieux, des mondes qui vacillent entre un plan utopique et un décor de jeux virtuels.

Finissage le jeudi 18 décembre 2014 à 18:30

Heures d’ouverture:
les samedis 29 novembre, 6 et 13 décembre
de 14:00 à 18:00
ou sur RDV au 076 571 70 62

lianzamickael.ch

Récit #1384 Gris nous invite à entrer dans une zone intemporelle dans laquelle s’inventent des espaces mentaux, des objets dont la dimension et la matière semblent imaginaires. Des suppositions de lieux, des mondes qui vacillent entre un plan utopique et un décor de jeux virtuels.

L’espace gris fait référence à «l’espace de travail», c’ est un environnement minimal. Certaines formes nous semblent familières, alors que l’ensemble nous laisse une sensation d’étrangeté, de flottement.

À l’intérieur de cette scène partielle, l’installation devient un lieu générateur d’imaginaires narratifs.

Le travail de Mickaël Lianza est principalement axé autour des images de synthèse et sur les changements qu’elles engendrent dans nos rapports à l’image et à l’espace «réel».

À travers sa pratique, s’installe une récurrence qui consiste en un jeu d’allers-retours entre les espaces virtuels et l’espace physique – la confrontation d’images non matérialisées et d’éléments concrets. Ses installations ont pour effet de déployer un environnement commun entre ces deux types d’espaces, et d’en réduire les différences, les obstacles qui les séparent.

Ces fragments de paysages où se mêlent figurations identifiables et d’autres formes, mouvements ou événements plus abstraits, puisent leurs références aussi bien de l’histoire de l’art, que de la culture populaire des jeux vidéo, ou encore de contextes produits par les logiciels de modélisation 3D.

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

Mickaël Lianza:

avec le soutien de:

Loterie Romande

Canton de Vaud

Ville de Lausanne

Fondation Françoise Champoud

Ernst Göhner Stiftung

Migros pour-cent culturel

Pro Helvetia