Matthias Bruggmann, Jean-Rodolphe Petter, Adrien Cater, Cécile Monnier, Corine Cretton, Nicolas Savary, Virginie Otth & Miguel Menezes

adresse & accès

association

Afin de reçevoir les informations sur nos évènements par e-mail, inscrivez-vous à notre mailing liste:







s/d sur facebook

s/d sur instagram

Programme 2023

janvier
Léa Kunz @cpg/artgenève

fevrier
Vesko Gösel &
Adrien Cater

mars
Mathieu Bernard-Reymond
& Rémy Bender

avril
Yann Stéphane Biscault
@Halle Nord,

avril
Lisa Signorini &
Paul Paillet

juin
Andreas Dobler

septembre
Tyler Cala Williams

octobre
Leah Nehmert

novembre
Nathalie Bissig

Sabrina Biro et Odino: at the heart of it all

Sabrina Biro et Odino

at the heart of it all

Vernissage vendredi 2 décembre dès 18h

Exposition du 2 décembre au 27 décembre
Ouvert le samedi et dimanche de 16h à 18h
ou sur rendez-vous: 076 571 70 62 / 079 678 66 09

At the heart of it all est une exposition convoquant la chair, les marques sur la peau, la représentation de la blessure, ainsi que la griffure comme forme d’écriture.

Sabrina Biro et ᛟᛞᛁᚾᛟ ont réalisé spécialement pour cette exposition une série de photographies, des sculptures et des peintures murales. Brutales et à la fois séduisantes, les oeuvres de ces deux artistes interrogent la fascination que nous pouvons entretenir avec la mort et ses représentations. Les vanités dépeintes dans l’histoire de l’art occidentales, à savoir des images représentants des ossements ou tout objets ayant un lien direct avec la mort, possédaient différentes significations mais convergeaient sur la même idée. Peu importe notre classe sociale, savoir, identité ou richesses, nous finirons tous·x·tes en poussière. Notre relation à la mort s’est développée ces dernières décennies avec le cinéma et les séries. D’une réflexion philosophique, notre oeil s’est orienté vers un attrait pour l’organique, le sensationnel. Sabrina Biro et ᛟᛞᛁᚾᛟ illustrent ce glissement sémantique et esthétique chacun·e à leur manière. Du Memento mori au gore, At the heart of it all propose au public une expérience sensorielle.

L’artiste lausannoise Sabrina Biro, taxidermiste de formation, récupère des dépouilles inutiles au Musée cantonal de zoologie de Lausanne. Elle travaille ensuite sur ce matériau, blanchi les os, les orne ou les transforme. L’intention est de retenir quelque chose, un peu comme le fait la photographie, garder une individualité, une trace du vivant. Elle tatoue des textes sur des oreilles de porc, marque, trace, s’approprie des chairs qui ne lui appartiennent pas, s’essaie aux machines de traçage. Sabrina Biro entretient une relation particulière avec le vivant. Iconoclasme doux, elle joue avec nos idées de la mort et, surtout, sur la dépossession de notre enveloppe charnelle.

De son côté, l’artiste italien ᛟᛞᛁᚾᛟ, inscrit ses peintures dans les courants post graffiti, anti-style ou encore post vandalisme. Démarré en 2020, ce projet pictural s’est développé au-delà du nord de l’Italie. Éloigées de la culture hip hop du graffiti classique, les peintures d’ᛟᛞᛁᚾᛟ se nourrissent de l’esthétique acérée et païenne du black metal accompagnée de la vision surréaliste de la mythologie scandinave.

Tridimensionnelles et monumentales, l’énergie déployée par l’artiste pour créer traduit l’expérience de l’excès.

avec le soutien de:

Loterie Romande

Canton de Vaud

Arts Visuels Vaud

Ville de Lausanne

Ernst Göhner Stiftung

Pro Helvetia