Miguel Menezes, Adrien Cater, Virginie Otth, Corine Cretton, Nicolas Savary, Matthias Bruggmann, Cécile Monnier

adresse & accès

association

standard/deluxe 2024

Afin de reçevoir les informations sur nos évènements par e-mail, inscrivez-vous à notre mailing liste:







s/d sur facebook

s/d sur instagram

: Dok Mobile: projection de la trilogie du Bangladesh

Dok Mobile: projection de la trilogie du Bangladesh

Vendredi 23 février dès 18h

18h30 – Projections:
Moriom (10’),
Digital Karma (78’)
Ligne Noire en réalité augmentée (10')

20h30 – Repas bengali

Présence des réalisateur·es·s

Pour la première fois, l’entière Trilogie du Bangladesh de Mark Olexa et Francesca Scalisi sera présentée à Lausanne. Lors de cette occasion, le court-métrage Ligne Noire sera proposé sous un format inédit en réalité augmentée. Le court-métrage Moriom et le long-métrage Digital Karma seront projetés sur grand écran.

Cette soirée s’inscrit dans le cadre du projet Museal.
Plus d’infos sur dokmobile.ch/museal

“La trilogie du Bangladesh nous a conduits à explorer pendant une dizaine d’années le territoire bangladais à la recherche de nos thèmes de prédilection. Au cœur de notre démarche, il y a toujours la rencontre intime avec une histoire de vie, et la grandeur, la beauté, la dignité qui peuvent éclore au travers même des meurtrissures, de la précarité ou de la marginalisation. Le Bangladesh est une terre énigmatique et fascinante. Quand on entre dans le bâtiment du consulat bangladais, on est accueilli par une affiche d’un magnifique tigre du Bengale. Sous l’image on peut lire : « Venez visiter le Bangladesh, avant que les touristes n’arrivent ». Le pays le plus pauvre de l’Asie, selon une étude de la London School of Economics, est aussi le plus heureux du monde. C’est un pays qui se heurte à des difficultés innombrables et des désastres environnementaux : surpopulation, cyclones tropicaux, inondations, arsenic qui empoisonne la majeure partie de l’eau potable. Malgré tous ces problèmes, le pays fourmille d’énergie. Il est la terre du futur et a encore beaucoup de secrets à dévoiler.” Mark et Francesca

Moriom, Ligne noire et Digital Karma montrés dans plusieurs festivals (Rotterdam, IDFA, San Francisco...) et institutions (le Kunstmuseum Brandts à Odense, l’Art_Incubator à Lodz... ) sont les résultats de cette recherche artistique et humaine.

— –

avec le soutien de:

Loterie Romande

Canton de Vaud

Arts Visuels Vaud

Ville de Lausanne

Ernst Göhner Stiftung

Pro Helvetia